La reprise baby!

Le voici, le voilà, le dernier article de la série grossesse/baby/postpartum! Pour celles qui arrivent maintenant, tu retrouveras facilement les autres articles un peu plus bas.

Pour délimiter l’espace temps, je vais essayer de résumer ici ce qui s’est passé les 6 derniers mois. Pour les éléments de contexte, j’ai eu une grossesse peu sportive, pas l’envie, pas la pêche, mais j’ai toujours continuer à bouger un peu et garder l’état d’esprit pour y retourner. J’étais plutôt confiante, c’est l’avantage de la deuxième fois, car je savais que c’était possible « de revenir », et plutôt patiente car je sais aussi que l’on n’est pas à une semaine ni même à un mois près…

Les deux premiers mois

J’ai rapidement marché. Tout simplement. Déposer le grand frère au bus (au moins 450m aller-retour!). Puis faire un tour de village en rentrant. Puis un tour de village avant et un après. Reprendre une petite côte avec la poussette.

A la fin du premier mois, une randonnée de 5km en tête à tête avec mon grand #minisupporter (plus de kilomètres pour lui puisqu’il faisait des aller-retours en courant pour revenir me chercher…!)

Bref, doucement mais sûrement.

69756699_2508958956000621_3642537252359241728_n

A côté de ça, j’ai fait des « activités sportives » non traumatisantes…comme m’inscrire à un semi pour novembre et au Morocco Tizi Trail en mars 2020 (#voirloin)

L’instant ré-éduc

Le cap des 6 semaines étant passé, c’est parti pour la rééduc du périnée. Le Graal, le passage obligé, le début de tous les possibles. J’exagère à peine, la date était notée dans mon agenda en rouge-gras-souligné depuis longtemps. Je n’étais pas loin d’installer un compte à rebours sur mon compte insta (avant de me rappeler que je n’avais peut être pas envie que tout le monde pense à mon périnée).  Petit bilan, check up avec tout un tas d’exercice et de mesures, approche globale périnée, abdos, respi, posture. Bref, c’est important d’être entre de bonnes mains et là j’étais au top.

Et puis comme toujours, on commence hyper enthousiaste, on progresse super vite…et puis on stagne…on se décourage…on trouve le temps long…on devient moins assidue sur les exercices…

69876794_907710889598257_537213551605972992_n.jpg

 

 

Mais on continue de marcher. J’accueille aussi HectorMiAmor dans mon garage. Et vers la fin je recommence à rouler. Et mon dieu que c’est bon cette sensation de liberté, le vent dans les mollets, les paysages qui défilent, les kilomètres qui s’égrainent, …

L’été mi-figue mi-raisin

Le retour des petites foulées s’est fait le 15 juin. Le bonheur. Doucement mais sûrement. Et surtout progressivement. « Fais chauffer l’eau des pâtes, je vais courir et je reviens ». Oui oui on était sur une première sortie mini mini. J’ai bien suivi le plan de la clinique du coureur (au moins au début…au moins dans l’esprit). Tout est bien expliqué et franchement ça en vaut la peine.

Le retour au boulot (5 jours plus tard!) n’a pas marqué un coût d’arrêt bien au contraire. La logistique était finalement plus simple pour caler de petites sorties, et le retour dans les beaux paysages bisontins motive bien bien.

Et puis… la canicule est arrivée, et avec elle la fin des lunchruns… Et puis les sutures (coucou les grains de beauté) à préserver qui entrainent de plus ou moins 10 jours de pause forcée, deux fois parce que sinon c’est pas drôle. Et puis les moissons qui font que tu es solo à la maison avec les 2 loustics. Et puis la vie, qui fait que tu dois courir de rendez-vous en rendez-vous, à droite à gauche.

Et puis le retour des petits bobos. Qui se sont tous réveillés dans l’état où ils étaient un an auparavant quand j’avais raccroché les baskets. Les raideurs articulaires, les « points » par ci-par là, … L’occasion d’un retour chez l’ostéo et le podologue, de redevenir assidue sur les assouplissements (on a le droit de rêver), mais aussi de se re-concentrer un peu sur les assiettes.

Le dossard

J’avais depuis l’hiver (avec mon gros gros bidon) décidé que ce serait ma course de rentrée. Elle était inscrite en fluo soulignée dans tous mes agendas, calendriers et plannings. Cette course nature de « la fontaine aux filles » présentait pas mal d’atouts. Début septembre, dans mes plans et même si je sais que l’été est toujours une période difficile, j’aurais repris depuis au moins 2 mois et demi et devrais avoir retrouvé une certaine aisance. La distance de 10km paraissait raisonnable. Pour l’avoir déjà testée, l’ambiance était très sympa. Et surtout c’est une course en binôme où tu as donc de la compagnie toute la course et l’occasion de recourir avec ma copinette de choc.

Oui mais voilà, fin août je n’étais plus très certaine que ce soit une bonne idée. Finalement la perspective du dossard, qui fait qu’une fois partie tu dois aller jusqu’à l’arrivée me fichait un peu la trouille. La perspective du binôme qui me rassurait devenait subitement angoissante (et si je n’allais pas assez vite, et si ça me mettait la pression, et si, et si).

Sûre de moi et déterminée, j’envoie donc un message à la copine déclinant la course (que j’avais moi-même proposée…) et invitant à un petit run tout simple autour de chez nous. Pas de réponse. Soulagement. « Si ça se trouve elle avait oublié cette course ». Entre temps je rechausse les baskets de trail pour la première fois, je rebranche la montre pour la première fois (après avoir retrouvé le chargeur) et file crapahuter dans les bois avec Camille. Et ça s’est bien passé (lentement mais sûrement quoi!)

Le lendemain, ma binôme de choc répond à mon message, « mais si allez on y va sinon tu vas regretter »…et 3 minutes plus tard je répondais « banco ». Pas trop difficile à convaincre comme la fille qui se dit « sûre de moi et déterminée » 10 lignes plus haut.

Et c’était BIEN! Je t’épargne le CR de la course, car il faisait nuit et j’ai beaucoup bavardé donc je ne me souviens pas de grand chose. Mais j’ai adoré retrouvé les rituels, l’adrénaline, l’ambiance, le ravitoooo, les courbatures, la boue sur les chaussures, ….

70431993_373690290210574_5749037519261925376_n

I’m back baby!!

J’avais prévu de parler de 10 milliards d’autres choses dans cet article (de mes nouvelles baskets, de courir sans chrono, de runpoussette,…)  mais il est déjà bien trop long. Si tu as des questions n’hésite pas. La réponse sera loin d’être officielle ou universelle, mais tous les retours d’expérience sont bons à prendre.

#stepbystep

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :